Conseil municipal du 01/12/2014 

 

Le CR du conseil du 6 octobre ayant été transmis tardivement (envoi le jour du conseil soit le 1er décembre!) trop de conseillers n’avaient pas eu le temps d’en prendre connaissance. Son approbation a été reportée au prochain conseil.

 

1 . Demande de subvention au Département pour refonte du site internet de la mairie de M/M:

Une aide du Conseil Général, à hauteur de 80%, est possible pour cette mise à niveau, mais elle doit être sollicitée en urgence.

Les élus MEA font remarquer que le devis présenté (près de 6 000€ HT) est important pour cette prestation (il ne semble pas qu’un appel d’offre ait été réalisé). Même si la subvention est importante, ils soulignent qu’une approche responsable s’impose dans tous les gestes de gestion.

Par ailleurs, la prestation inclut la notification par SMS aux Mareillois de toute information urgente et pertinente. Soit, mais un oubli : comment rassembler les numéros de portable des habitants ?

Coupant court aux discussions, le maire demande le vote du principe de demande de subvention sur la base du devis disponible et indique qu’il sera possible de demander d’autres devis après l’accord de la subvention: voté à l’unanimité.

 

  1. Exercice du droit de préemption

Une propriété, sise au 1 allée du Clos Pasquier, sera mise en vente aux enchères par le TGI en février 2015 si elle n’a pas trouvé preneur avant. Mise à prix 130 000€, le maire souhaite délégation pour enchérir et éventuellement utiliser le droit de préemption urbain voté à Mareil. La commune s’endetterait pour le financement. La justification de cette décision est la volonté d’offrir à un futur médecin la possibilité d’habiter et d’exercer à Mareil, puis d’élargir l’accueil plus tard ! Rappelons que tous les médecins contactés jusqu’à présent ont finalement renoncé.

Après le local de l’ancienne poste un moment envisagé, nouvelle spéculation pour un transitoire de 2 ans selon le maire (en attendant la construction de la maison médicale dans le futur lotissement rue des Fontaines). Ce nouveau projet est de toute évidence insuffisamment préparé :

Les élus MEA interrogent sur la valeur de « marché » du bien puisqu’il est en vente en agence immobilière : pas de réponse. Personne ne semble avoir cherché à établir une référence ! (Renseignements pris hors conseil le prix de vente proposé par l’agence immobilière est de 443 000€). La probabilité d’aboutir à ce niveau de prix initial est quasi nulle ; Ce dossier ne comporte même pas une estimation des coûts globaux : acquisition foncière + aménagements du local et de son environnement pour l’accueil des patients (probablement importants).

Interrogé sur le devenir de cette maison si la mairie en faisait l’acquisition et qu’aucun médecin ne désirait s’y installer, le maire indique qu’il projette alors de la revendre avec marges (sic !) Les élus MEA rappellent par ailleurs que la solution purement mareilloise est une illusion : toutes les installations nouvelles et partout sont plus larges et regroupent de nombreux services de santé ; aucune discussion avec Maule qui fait face à une problématique similaire (et amplifiée) à court terme. M.Groh, compte tenu des prix de l’immobilier à Mareil et de l’état des finances communales, s’oppose fortement à un nouvel endettement de la commune.

Irrité, surtout par cette opposition interne à la majorité municipale, le maire décide de retirer ce point de l’ordre du jour et de stopper toute discussion.

Conséquence positive collatérale (mais peut être éphémère): le local de l’ancienne poste est immédiatement remis à la disposition des associations précédemment évincées.

 

  1. Convention d’utilisation « centre de loisirs » avec la communauté de communes

Accord pour la signature de la convention régissant la mise à disposition de locaux communaux.

 

  1. Convention avec GrDF

Accord pour la signature d’une convention pour installation antennes émettrices sur mairie et tennis couverts (redevance = 50€/antenne.an).

 

  1. Subvention à l’Association sportive lycée d’Aubergenville

Accord pour une subvention de 10€/pratiquant Mareillois, comme par le passé. A noter une forte baisse de participation.

 

  1. POINTS DIVERS :

– Fuites d’eau sur toiture groupe scolaire : plusieurs interventions ont été nécessaires pour réparer des fuites de toiture. Le scolaire a 40 ans et est composé d’éléments préfabriqués avec toiture en terrasse. Des estimations ont été faites dans 2 hypothèses, avec ou sans isolation thermique, conduisant à des coûts élevés et variant du simple au double. C. Debayle signale que les subventions sont nombreuses dans le contexte de la transition énergétique et que ce dossier devrait être regardé avec attention. Les élus MEA sont disponibles pour ce travail qu’ils souhaitent entrepris rapidement.

– Chemins piétons, escaliers et aménagements : G. LeBastard signale que l’état des infrastructures justifie là aussi un travail attentif pour définir les mesures à prendre, les priorités et les coûts de cet important paquet de travaux. Les élus MEA sont prêts à contribuer à ce travail en amont ; ils font remarquer que l’ampleur du sujet dépasse la compétence de la commission municipale « travaux ».

– Aménagement sécurité du chemin de Richemont : B. Gastaud rappelle que le conseil avait décidé l’examen des solutions améliorant la sécurité des accès au collège. Des contacts pris par elle avec les associations de parents et la municipalité de Maule montrent un accord pour examiner ce sujet. Compte tenu des difficultés rencontrées avec l’organisation des transports scolaires, plusieurs élus de la majorité municipale expriment leur réticence à faire apparaitre une possibilité de déplacement à pied. Le syndicat en charge pourrait saisir cette opportunité pour supprimer certaines lignes de cars scolaires. B. Gastaud insiste sur le fait que sécurisation et transports scolaires sont 2 sujets séparés. Après un débat houleux, il est finalement retenu que B. Gastaud peut représenter la commune de Mareil dans ces discussions et réflexions avec toutes les parties concernées.

– Téléthon : Suite à l’annulation pour des raisons diverses de certaines animations prévues dans le cadre du téléthon, D. Pastor propose que la mairie prenne l’initiative de coordonner les différents projets en réunissant les associations désireuses de participer à cette manifestation. Cette réunion pourrait être organisée par la commission « Fêtes et Cérémonies » ou l’OMS. Action à mettre en place chaque année fin septembre/ début octobre

Vœux du maire : date retenue : samedi 17 janvier 2015.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.